Dernière de la saison

« Faux départ » à Aubepierre, vendredi 5 avril, dans le cadre du festival de la Brie Nangisienne, marquait, pour cette saison,  la fin d’une série de représentations commencées à Saint  Maximin avec la dernière d’ « Agnès Belladone ».

La prise de possession du lieu fut pour le moins épineuse car il nous a fallu installer sur une scène de 8m d’ouverture, coulisses comprises mais néanmoins inexistantes, sur 4m de profondeur un décor prévu initialement pour  un espace scénique de 10m d’ouverture sur 8m de profondeur !! Même en supprimant certains éléments de décors, l’exercice fut on ne peut plus  délicat, obligeant par la suite les comédiens à se contorsionner dans le noir du faible espace des coulisses à chaque changement de costume.

Ceci étant, la représentation a commencé dans le temps imparti, même s’il nous a manqué un petit quart d’heure pour installer les contres. Au final, nous avons offert au public une belle représentation avec des lumières qui, s’en être exceptionnelles, ont tout de même fait leur part du boulot ! Le public était conquis, nous en sommes heureux.

Nous partons maintenant pour un long break pendant lequel nous ferons en sorte de peaufiner cette pièce, en attendant de connaître le résultat des sélections de festivals auxquels nous avons postulé !

Mais avant l’été, deux rendez-vous importants nous attendent : Scène en Bulles et « Déconcerto »… On en reparle prochainement !

Alors ?…

Alors l’expérience fut enrichissante. Bien sûr au départ, c’est assez bizarre de ne pouvoir présenter qu’un quart d’heure d’une pièce peaufinée pendant un an. Alors, le festival Courts en scène pose question et dans un premier temps, on est septique, mais finalement… on se prend au jeu.

Alors oui, il y a l’attrait du teaser réalisé par des professionnels et qui pourra nous permettre d’avoir un support de promotion dont nous bénéficions rarement en tant que compagnie amateur ! Mais il faut rapidement s’attaquer au problème en se posant une question toute simple : que présenter de notre spectacle qui puisse donner au spectateur l’envie d’en voir la totalité ? Et là il y a plusieurs options possible : quelques scènes qui permettent de présenter les personnages et l’ambiance générale sans forcément donner aux spectateurs les clés d’une compréhension linéaire de la pièce… Se dégager complètement de la pièce et créer de toute pièce un spectacle d’un quart d’heure la présentant… Sélectionner deux ou trois scènes permettant l’exposition des personnages, la présentation de la problématique tout en respectant également la chronologie, quitte à couper ces scènes afin que le tout tienne dans le quart d’heure fatidique… En fait, pour peu que l’on creuse la question, on peut découvrir un bon nombre de possibles qui vont naître de la contrainte. N’est-ce pas le leitmotiv d’un fameux groupe d’écrivains… Et puis la rencontre des autres troupes, la découverte de leur travail.

Un grand merci à Dominique Marc, adjoint à la Culture, à Elise Broquaire Directrice Culturelle de l’espace Nino Ferrer et à Manu et Stéphane les régisseurs admirables et bienveillants de cette belle salle pour leur engagement au côté de la pratique théâtrale amateur… Ce n’est pas si courant !

Et sinon, Faux départ à Perthes en Gâtinais, c’est pour la fin de la semaine, salle Raymonde Fache, samedi à 20h30 ! On vous attend nombreux !

Samedi 30 mars à 20h30

Tarifs : 10 € – gratuit moins  de 12 ans

Renseignements – réservations : 06 83 62 04 79 ou   06 38 74 38 40


Et le mois de mars ? Seconde partie

EnVie Théâtre participera au festival Courts en Scène qui se tiendra salle Nino Ferrer, place Paul Bert à Dammarie les Lys. Ce sera la première édition d’un festival très novateur ! Dans le but de faire connaître le travail théâtral des troupes amateurs faisant partie ou étant proches de l’agglomération de Melun-Val de Seine, six d’entre elles seront conviées à présenter un quart d’heure de leur nouvelle création : une bande annonce  en quelque sorte !

C’est ainsi que le samedi 23 mars, de 16h30 à 21h30, six extraits de pièces se succèderont sur ce très bel espace scénique. Ce sera l’occasion pour les troupes retenues de communiquer leurs prochaines dates et lieux de représentation auprès d’un public qu’elles n’auraient sans doute pas rencontré et pour EnVie Théâtre de présenter sa nouvelle création, « Faux Départ » de Jean-Marie CHEVRET.


Et le mois de mars ? Première partie

La dernière d’Agnès Belladone aura lieu le samedi 16 mars à 14h30 dans le cadre du festival Saint-Maximin sur scène.

« Saint-Maximin sur scène » c’est un festival annuel des arts du spectacle vivant (théâtre, danses folkloriques, comédies musicales, concerts en tout genre, récitals, slam, claquettes, etc…) qui se déroulera du 8 au 17 mars en 2019 à la Galerie du Front de Taille, Maison de la Pierre, rue Jean Jaurès, 60740 Saint-Maximin (près de Chantilly). Ce festival promeut les artistes amateurs et tous les genres sont acceptés (classique, moderne, pour enfants, pour adultes, tout public). Le seul critère de sélection est la qualité irréprochable du spectacle proposé (jeu des comédiens ou des artistes, mise en scène) et sa durée qui ne doit pas excéder 1h30.

 Vous pouvez consulter le programme sur :

« Faux départ »

Quelle impression étrange et dérangeante que de monter une comédie. Au début on s’emballe, on rigole, on travaille dans une atmosphère joyeuse au rythme des trouvailles de mise en scène qui, nous semble-t-il, soulignent le ressort comique de la pièce. Mais le rire nait de la surprise d’un cerveau pris en défaut, et, de répétition en répétition, la surprise disparait et avec elle, le rire, et on finit par se dire que la comédie que l’on prépare ne sera peut-être pas aussi drôle que ça pour le public auquel elle est destinée. Alors plus l’échéance de la représentation avance et plus l’inquiétude grandit de ne pas avoir fait le bon choix… jusqu’à l’accueil du public ! Et pour « Faux départ », cet accueil avait lieu samedi 1er et dimanche 2 décembre au Palais des Rencontres de Champagne sur Seine… Et quel plaisir d’entendre les réactions de la salle, quelle joie de redécouvrir que telle ou telle réplique faisait mouche, tel ou tel effet recherché dans la mise en scène touchait son but. « Faux départ » semble bien parti pour un beau voyage dans les salles sombres du spectacle vivant où nous espérons rencontrer un public nombreux et joyeux ! Un grand merci à la municipalité de  Champagne qui nous a  une nouvelle fois soutenu dans notre nouvelle création, à David, Nathalie, Elora et Johan pour leur aide renouvelée, à Quentin, Jean-Luc et Marina pour l’œil extérieur apporté à la mise en scène.20181201_204010