Spectacles

« Agnès Belladone » de Jean-Paul Alègre

Avec

Anne Laurel  Lisa CASCALES

Agnès Belladone  Nicole GIORNO

Igor Beausoleil  Jean-Luc GIORNO

Gisèle  Maryse PERRIARD

Pierre-Paul Brun  Philippe PERRIARD

Philippe Mansonnier  Quentin PERRIARD

Mise en scène Philippe PERRIARD

Assistant à la mise en scène Quentin PERRIARD

Danseuse Margot PREL ou Clara CHAMPY

Création lumière Adrien MOUREY

Création musicale Yannick VAL

Spectacle sélectionné au festival de la Brie Nangissienne,

de la sélection IDF de FESTHEA à Survilliers,

du Printemps du Théâtre à Fontainebleau, des Pays de Bière à Barbizon,

de Châtillon sur Chalaronne, des Coups de Théâtre de Massy.

L’histoire

Le rideau s’ouvre au public côté loge, le soir d’une première dont le rôle principal est tenu par Agnès Belladone. « Monstre sacré » vouant sa vie au théâtre, cette comédienne d’exception, au faite de sa gloire, règne sur un public conquis venant l’applaudir chaque soir, comme sur sa cour de proches ayant le privilège de partager sa loge : Igor, son partenaire de jeu et mari, qu’elle tyrannise autant sur scène que dans la vie, Gisèle, sa costumière dévouée, aimante et admirative, Pierre-Paul, son agent, aussi suffisant que cupide, qui lui porte une admiration proportionnelle aux bénéfices qu’elle lui rapporte, Philippe, jeune journaliste ambitieux dont le nombres de lignes contenues dans ses articles se mesure à l’aune du succès commercial de leur sujet et enfin Anne, jeune comédienne talentueuse, protégée d’Agnès qui, aux soirs successifs de la trentième, centième, deux-centième… marquant chaque acte de la pièce, lui réservera quelques surprises.

Notes d’intentions :

A travers « Agnès Belladone » Jean-Paul ALEGRE rend hommage à toutes les grandes comédiennes, ces « divas » qui ont marqué l’histoire du théâtre de Sarah Bernhardt à Jeanne Moreau en passant par Pauline Carton, Yvonne Printemps, Denise Grey, Madeleine Renaud et autres Edwige Feuillère, Jacqueline Maillan ou Judith Magre. A l’image d’Agnès Belladone, elles étaient sans doute des femmes de caractère régnant elles aussi sur une cour constituée autant d’admirateurs que de profiteurs, plaçant leur art avant toute considération et mettant en scène leur propre vie. Cette succession de talents et de vies dédiées à l’art théâtral en garantie sa pérennité, un peu comme une boîte à musique qu’il suffit de remonter pour que la même mélodie reprenne sa place et la danseuse son ballet perpétuel. Une comédienne disparaît quand une autre nait, ballet sans cesse renouvelé de la vie.

Pour visionner le diaporama, cliquez ici

Dossier de présentation : Présentation Agnès Belladone

 

Clara Massy